DEVENEZ HOSPITALIERS

VOTRE MISSION

Les hommes « brancardiers« , les femmes « hospitalières » et l’équipe médicale (médecins, infirmières et aide soignants) composent l’équipe d’hospitaliers d’environ 800 bénévoles.

Quelques rencontres ponctuent l’année et permettent de garder le lien avec les pèlerins âgés, malades ou handicapés. L’organisation principale reste le pèlerinage diocésain de Lyon.

Lorsque vous décidez de devenir bénévoles de l’hospitalité et prenez contact, nous organisons un entretien préalable afin de mieux vous connaitre et adapter au mieux votre mission.

Votre mission tient compte de vos remarques liées à d’éventuelles contraintes, le principe étant d’être au service des pèlerins malades et handicapés quelque soit votre expérience. En première année, vous êtes encadré(e) par un parrain ou une marraine qui vous aide à découvrir votre environnement.

Comme signe de reconnaissance vis-à-vis des pèlerins que nous accompagnons et des autres hospitaliers, les brancardiers portent des gilets bleu marine de l’hospitalité, en plus de leurs vêtements personnels (pantalons sombres et chemises bleues). Les hospitalières portent des tenues bleu marine et tabliers blancs.

NOTRE ACCOMPAGNEMENT

Nous nous attachons à accompagner au mieux votre premier parcours à Lourdes et vous permettre de vous approprier votre mission pour lui donner toute sa dimension.

Votre participation au pèlerinage est concomitante à votre adhésion à l’association (15 € pour l’année). Toutefois, votre participation au pèlerinage reste toujours un acte volontaire et n’implique pas de participer au pèlerinage chaque année.

Durant l’année, les hospitaliers sont invités à différentes manifestations auxquelles ils peuvent se rendre s’ils le souhaitent (journée des malades, récollection ou tout autre événement en lien avec l’hospitalité).

L’ESPRIT HOSPITALIER

Etre hospitalier, c’est avant tout un état d’esprit !

« Lorsque je suis arrivé la première fois dans cette « ruche », j’ai rapidement trouvé ma place dans un esprit de bonne volonté et de bon sens.  La complicité avec nos frères pèlerins âgés, malades ou handicapés a été naturelle, comme si nous nous étions toujours connus ».

Ce témoignage est souvent retranscris par les hospitaliers. Il révèle la formidable énergie ressentie au cours du pèlerinage.

« L’esprit hospitalier, c’est l’esprit de service en faisant passer l’intérêt des autres avant son intérêt personnel ; c’est l’esprit d’humilité en acceptant le service demandé, sans s’imposer, dans l’esprit de Bernadette ; c’est l’esprit de docilité en acceptant d’apprendre, c’est l’esprit de constance en accomplissant le service, complètement, jusqu’au bout ; c’est l’esprit de générosité en engageant notre cœur, nos forces et notre intelligence ; c’est le respect de la personne avec discrétion, délicatesse, douceur, dans les gestes comme dans les paroles.»